Isolation

(Mieux) isoler pour préserver la chaleur de votre intérieur.

La chaleur de votre intérieur s'échappe au travers des différentes parois de votre habitation : plancher, murs, combles ou vitrages. Isoler, c’est réduire les échanges de chaleur entre votre intérieur chauffé et l'extérieur qui ne l'est pas. Ainsi vous réduisez le transfert de chaleur qui s'effectue entre ces deux espaces, en augmentant ce que l’on appelle leur "résistance thermique". Il y a un double bénéfice : une amélioration de votre confort accompagnée d’une réduction de votre facture d’énergie.

Combles

Combles

Le toit et les combles sont les parois les plus exposées aux variations de la température extérieure. La chaleur générée dans votre habitation a tendance à monter et à s’accumuler à leur proximité, c’est aussi par ces parois que les déperditions thermiques sont les plus importantes. Ainsi, mieux isoler vos combles ou votre toiture vous permettra de réduire de 20% à 35% les pertes de chaleur au sein de votre logement.
Pour être éligible aux Primes Énergie, l’isolation des combles ou toitures doit être réalisée entre un espace chauffé et un espace non chauffé (hors surface habitable).

Murs

Murs

Les murs, après les combles et le toit, sont la seconde source de perte de la chaleur dans votre habitation : 15% à 25% de la chaleur de votre habitation s’en échappe. Vous avez le choix de poser votre isolant à l’intérieur de votre logement (ce qui entraine une réduction de l’espace habitable mais qui reste moins cher) ou à l’extérieur (ce qui présente plusieurs avantages, telle la suppression des effets de variations de température dus aux fissures et aux défauts d’étanchéité de vos murs).
Pour être éligible aux Primes Energie, l’isolation des murs doit être réalisée entre un espace chauffé et un espace non chauffé. Il est important que l’espace non chauffé soit situé hors surface habitable par exemple mur extérieur de la maison ou le garage si non chauffé…

Plancher

Plancher

Jusqu’à 10% de la chaleur de votre habitation s’échappent par le sol. En isolant votre plancher, vous réduisez la déperdition thermique. En évitant la pénétration du froid par le plancher, vous augmentez également votre sensation de bien-être. Les caractéristiques de votre plancher sont à prendre en compte pour faire le choix de votre matériau isolant (laine de verre soufflée, panneaux de laine de roche…).
A noter : l’isolation de planchers entre deux étages chauffés n’est pas éligible. Par contre, l’isolation du plancher de vos combles est bien considérée comme une opération « Isolation de combles ou toitures ».

Vitrage

Vitrage

Vos parois vitrées (fenêtres et portes-fenêtres) constituent une source de déperdition thermique qui peut aller jusqu’à 20%. En optant pour des vitrages plus performants, vous réduirez ces pertes et donc votre consommation de chauffage, tout en conservant le même niveau de confort. De plus, les apports solaires sont une source thermique gratuite : la qualité de vos vitrages est donc à ne pas négliger afin de réaliser des économies d’énergie.

Isoler vos combles représente une économie d'environ

20% à 35% d'énergie

Source : Ademe


Chauffage

Restez au chaud en consommant moins

La température détermine le confort de votre logement. Le chauffage peut alors constituer un poste important dans vos dépenses énergétiques. Aujourd’hui des solutions plus performantes existent, pour consommer moins d’énergie tout en conservant votre niveau de confort. Vous pouvez également améliorer la régulation de votre installation de chauffage, notamment en fonction de la température extérieure ou encore selon des plages horaires que vous définissez.

Chaudière individuelle à haute performance énergétique

Chaudière individuelle à haute performance énergétique

La  chaudières à haute performance, de classe énergétique A à A++,  permet un rendement saisonnier jusqu’à 50% supérieur à la chaudière classique. La chaudière à haute performance rejette moins de gaz carbonique (CO2) qu’une chaudière classique, réduisant ainsi les émissions de gaz à effet de serre. Son fonctionnement est compatible avec les radiateurs existants de votre habitation.

Programmateur d'intermittence sur chaudière existante

Programmateur d'intermittence sur chaudière existante

Le programmateur d’intermittence vise à contrôler le fonctionnement de votre chaudière selon des plages horaires. Cet équipement permet un pilotage optimisé de votre consommation d’énergie, notamment en l’adaptant à l’occupation de votre logement. Ce dispositif de régulation s’installe sur votre chaudière existante.

Robinet thermostatique

Robinet thermostatique

Il s’agit d’une régulation d’appoint qui permet d’agir sur vos radiateurs, pour lesquels vous décidez de la température de manière indépendante, selon les pièces de votre logement. Cet appareil s’installe sur la tuyauterie d’arrivée d’eau chaude d’un radiateur de chauffage central. Il est muni d’une sonde sensible aux variations de température ambiante de la pièce où il est installé et contrôle automatiquement le débit de l’eau.

Une chaudière à condensation consomme

15% à 20% de moins qu'une chaudière standard

Source : Ademe


Energies renouvelables

Produisez votre chauffage et votre eau chaude à partir d’énergies renouvelables.

Les énergies renouvelables sont une bonne solution pour échapper aux fluctuations du prix des énergies fossiles. Inépuisables et accessibles partout, elles émettent également moins de gaz à effet de serre que les énergies fossiles. Il s’agit d’équipements fonctionnant grâce aux matières organiques, par géothermie ou par énergie solaire.

Pompe à chaleur air/eau ou eau/eau

Pompe à chaleur air/eau ou eau/eau

La pompe à chaleur (air/eau ou eau/eau) permet de réaliser jusqu’à 30% d’économies d’énergie par rapport à un système de chauffage classique.
La pompe à chaleur est composée d’un module de production placé à l’extérieur de votre habitation et d’un terminal intérieur.

Le module extérieur de la pompe à chaleur air/eau absorbe la chaleur de l’air extérieur afin d’alimenter le circuit de chauffage à eau chaude de votre logement (plancher chauffant, radiateurs, etc).

Le module extérieur de la pompe à chaleur eau/eau récupère, par le biais d’un forage, de la chaleur naturelle contenue dans les sols pour alimenter le système de chauffage à eau chaude de votre logement (plancher chauffant, radiateurs, etc).

Pompe à chaleur air/air

Pompe à chaleur air/air

La pompe à chaleur air/air récupère la chaleur de l’air extérieur afin de produire de l’air chaud au sein de votre habitation. Cet équipement est composé d’un module de production placé à l’extérieur de votre habitation et d’un ou plusieurs terminaux (mono ou multi-split) situés à l’intérieur. Il est aussi conseillé dans le cas du chauffage du logement par convecteurs électriques.

A noter : certaines de ces pompes assurent un rôle de climatiseur et rafraîchissent vos pièces en été (on parle alors de pompes à chaleur réversibles).

Appareil indépendant de chauffage au bois

Appareil indépendant de chauffage au bois

Ces appareils fonctionnant au bois sont installés dans votre logement et utilisés bien souvent comme chauffage d’appoint. Indépendants de vos radiateurs, ils sont utilisés pour chauffer la pièce dans laquelle ils se trouvent ou l’intégralité de votre logement grâce à l’installation complémentaire de gaines de ventilation. Les systèmes de chauffage au bois éligibles aux Primes Energie sont : les poêles à bois, les foyers fermés (insert), les cuisinières utilisées en mode chauffage.

Chaudière biomasse

Chaudière biomasse

Avec ses rendements très performants, la chaudière biomasse fonctionne comme une chaudière classique. Sa particularité est d’utiliser un combustible moins cher et dont l’empreinte écologique est plus faible : le bois (granulés, pellets, bûches…). Elle se raccorde aux radiateurs pour assurer un chauffage central dans votre habitation.

L'installation d'une pompe à chaleur permet d'économiser jusqu'à

30% de la consommation d’énergie liée au chauffage

Source : Ademe